Les espaces

Texte de la quatrième de couverture : 

Les espaces rassemblent sept suites poétiques proposant des traversées sensibles du réel. Donnant à réfléchir sur la malléabilité du langage, ce recueil élève des parenthèses de clarté pour mieux accueillir l’explosion des images.

Pour aménager ces Espaces, j’ai pillé mes propres textes comme ceux qui me poussent au poème. J’ai parfois écrit au couteau, aux ciseaux, avec les dents. Dans ces gestes quotidiens,j’ai retrouvé le garçon obéissant (mais impur) qui parlait seul. Je lui ai donné les corps, les écrans et les ordres qu’il espérait.

 

Éditions Les Herbes rouges, 2016, 112 p.

Lire les premières pages.

Acheter ce livre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dossier de presse

Jean-Simon DesRochers revient à la poésie, treize ans après son prix Nelligan pour Parle seul. Heureux mûrissement qui l’a conduit à un recueil d’une grande densité. Sa « tête courte » est à l’affût pour accéder à un texte d’une complexité sans complexe, offert avec ses dérives, ses obscurités et ses fulgurances. Rien n’est facile ici, et l’exigence de lecture nous contraint à suivre un propos en soubresauts se conformant à une quête happée par le désir de saisir un sens.

Hugues Corriveau, Le Devoir (Lire l'article)

 

Pas de facilité dans ce livre, et l’on traverse les sept suites poétiques en passant du vers libre à une prose non ponctuée, parfois haletante comme un acte sexuel.

Rachel Leclerc, Lettres Québécoises